Alstom signe un contrat de 200 millions d’euros en Algérie

Alstom a signé un accord pour la fourniture de 17 trains Coradia Polyvalent pour un montant de 200 millions environ avec la SNTF en Algérie. Le groupe annonce déjà, dans un communiqué, une première livraison pour le mois de janvier 2018.

Les véhicules Coradia Polyvalent seront utilisés pour relier les villes d’Alger à Oran, Annaba, Constantine et Bechar, répondant ainsi au « programme de modernisation et d’extension du réseau de SNTF. «  Le Coradia Polyvalent d’Alstom est un train bi-mode (thermique et électrique- 25kV) pouvant circuler à une vitesse de 160 km/h. D’une longueur totale de 110 mètres, le train comporte six voitures, d’une capacité totale de 265 passagers. Le groupe précise qu’il est adapté aux conditions climatiques du pays, notamment le sable et les températures extérieures.

SIX SITES FRANÇAIS MOBILISÉS POUR CE CONTRAT

Une bonne nouvelle pour le site d’Alstom à Reichshoffen (Bas-Rhin) qui doit assurer la conception, la fabrication et la validation des 17 trains Coradia. C’est déjà dans cette usine que sont fabriquées les rames Régiolis et Coralia Liner de l’industriel français. Cinq autres sites en France doivent participer à l’exécution de ce contrat : celui de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) pour le design, Le Creusot (Saône-et-Loire) pour les bogies, Ornans (Doubs) pour les moteurs et alternateurs, Tarbes (Hautes-Pyrénées) pour les chaines de traction et Villeurbanne (Rhône) pour l’informatique embarquée et l’information voyageurs.

« Nous nous réjouissons de la confiance que SNTF porte à Alstom. Déjà adopté parSNCF et les régions françaises depuis 2009, Coradia Polyvalent est le choix idéal pour répondre aux besoins de transport de l’Algérie. Les passagers algériens sont assurés de voyager à bord d’un train qui bénéficie des dernières innovations technologiques qui allient confort, performance et protection de l’environnement », s’est félicité Gian-Luca Erbacci, vice-président d’Alstom Transport au Moyen-Orient et en Afrique.

Veuillez cliquer ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire