Coopération algéro-portugaise : signature de neuf accords dans divers secteurs

L’Algérie et le Portugal ont procédé, hier à Alger, à la signature de neuf accords portant sur la coopération dans divers secteurs stratégiques entre les deux pays.
Ainsi, six mémorandums, deux protocoles de coopération et un programme d’échange culturel ont été signés par les ministres des secteurs concernés, en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et son homologue portugais, Pedro Passos Coelho. 
S’exprimant lors d’un point de presse tenu à cette occasion, Sellal a mis l’accent sur l’importance de ces accords dans la relance de l’économie nationale. «Les mémorandums d’entente permettront de renforcer les relations bilatérales dans divers secteurs, notamment le secteur du tourisme, de la formation, de l’énergie et de l’environnement», a-t-il précisé. Le Premier ministre algérien a indiqué, en outre, que les échanges commerciaux entre les deux pays ont connu une évolution importante ces dernières années dans divers domaines, notamment le domaine de l’énergie et de l’habitat. 
Il a cité, a ce propos, un projet de partenariat entre des entreprises portugaises et algériennes pour la construction de 50 000 logements en Algérie. Sellal a souligné que la mission principale du gouvernement est de développer l’économie hors hydrocarbures. C’est pour cela, a-t-il expliqué, que «nous devons exploiter de nouvelle ressources et multiplier les partenariats avec nos homologues étrangers».
 «Notre politique doit être orientée vers le mix énergétique», a-t-il martelé. Sellal a annoncé, dans ce contexte, que le gouvernement projette de lancer dans les plus brefs délais le projet énergétique Desertec destiné à alimenter en électricité le continent européen à partir des plateformes solaires et éoliennes. 
«L’Algérie à un potentiel énorme en énergie solaire et ce projet doit voir le jour», a-t-il dit. Pour sa part, Pedro Passos Coelho a exprimé la volonté de son pays de renforcer la coopération avec l’Algérie pour améliorer le climat des affaires dans plusieurs domaines. Il a exprimé sa pleine satisfaction quant à la signature des protocoles d’accord entre les deux pays, expliquant que c’est une opportunité pour développer les instruments permettant d’approfondir les échanges commerciaux entre les deux pays. 
Le Premier ministre portugais a fait remarquer qu’il y avait une prédominance des échanges bilatéraux dans le domaine des travaux publics et de l’énergie. «L’Algérie a un programme ambitieux de modernisation dans le secteur de l’énergie et de l’agriculture», a-t-il relevé, ajoutant : «Nous voulons travailler ensemble pour concrétiser ce programme et échanger nos expériences dans ces secteurs». 
Le même responsable a également exprimé son souhait de renforcer les relations bilatérales dans le secteur des énergies renouvelables, car, dit-il, «les deux pays ont un potentiel solaire immense et doivent l’exploiter».
L’expérience algérienne saluée 
S’agissant par ailleurs du volet politique, Sellal et son homologue portugais ont affirmé que les deux pays sont sur la même longueur d’onde quant à la situation de crise qui prévaut au Sahel et en Libye. «L’expérience algérienne dans la lutte contre le terrorisme est reconnue à l’échelle internationale», a affirmé Sellal. «Nos homologues étrangers soutiennent nos démarches pour rétablir l’ordre dans ces régions», ajoutera-t-il.
 Il a fait savoir, à ce titre, que le gouvernement algérien a réuni, récemment, vingt représentants des mouvements libyens autour d’un dialogue en vue de dégager un consensus pour une sortie de crise en Libye.

Laisser un commentaire