Des opérateurs économiques américains et algériens lancent 4 joint-ventures dans l’agro-industrie

La coopération agricole entre les Etats-Unis et l’Algérie connait un nouvel essor. En effet, la visite entamée par des opérateurs économique américains en Algérie au début de ce mois à débouché sur la création de quatre joint-ventures.
L’une de ces nouvelles entreprises se lancera dans la production d’engrais ‘bio’ tandis qu’une autre se positionnera sur le secteur maraîcher grâce à l’installation d’une usine de production ‘hors-sol’.
La troisième initiative se consacrera à la production de fourrage de qualité supérieure.
Quant à la quatrième, elle verra le lancement d’un élevage de 2000 vaches laitières ainsi que la construction d’une pépinière de génisses, indique le quotidien L’Expression. Selon Abdelhamid Bouarroudj, consultant du groupe Lacheb, ce dernier projet nécessitera une collaboration étroite avec les universités dans le domaine de la recherche. Expliquant les atouts de cette initiative, il a rappelé qu’ «une vache laitière en Algérie produit à peine 17 à 22 litres de lait par jour alors que la production de la vache élevée aux Etats-Unis atteint 50 litres/jour». En outre, l’Algérie paie chaque année une facture laitière astronomique.
De son côté, Smail Chikhoune qui préside le Conseil d’affaires algéro-américain espère que ces initiatives contribueront à redorer le blason de la coopération entre les deux pays qui ont vu le volume de leurs échanges commerciaux s’effondrer, de 20 milliards de $ en 2009 à 6 milliards de $ actuellement.

Source : www.agenceecofin.com

Laisser un commentaire