Faire de l’Algérie un grand pôle dans la fabrication de médicaments

Le gouvernement veut faire de l’Algérie un ‘‘grand pôle’‘ dans la fabrication de médicaments eu égard aux investissements publics et privés engagés, a indiqué lundi soir à Alger le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.
Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une rencontre avec une délégation américaine, conduite par le secrétaire adjoint américain au Commerce et à l’Industrie, Marcus Jadotte, M. Boudiaf a réaffirmé la détermination du gouvernement à encourager la présence de compagnies américaines en Algérie ‘‘pour y produire des médicaments’‘.
Le ministre a rappelé, à cette occasion, la signature en juin 2014 à San Diego (Etats-Unis) d’un mémorandum dans le domaine de l’industrie  pharmaceutique.
Plusieurs compagnies pharmaceutiques américaines ont signé des contrats avec la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) et certains partenaires privés algériens, a encore rappelé le ministre, ajoutant que les deux parties ont mis l’accent sur l’importance de la formation dans le domaine pharmaceutique.
De son côté, l’ambassadeur des Etats-Unis à Alger, Mme Joan A. Polashik a exprimé le soutien de son pays et des entreprises américaines au projet de l’Algérie de créer un pôle pharmaceutique de dimension régionale.
La délégation américaine est composée de représentants d’une vingtaine de compagnies activant dans les domaines de la fabrication et de la commercialisation d’équipements de sécurité.

Laisser un commentaire