Plusieurs projets de partenariat algéro-américains en cours

Plusieurs projets de partenariat algéro-américains sont à l’étude dans différents domaines notamment l’agriculture, a indiqué lundi à Alger le ministre de l’Industrie et des Mines Abdesselam Bouchouareb évoquant un projet de fabrication de matériel agricole avec le constructeur Massey-Ferguson. « Actuellement, nous sommes en train de réfléchir sur certains nombre de projets dans divers domaines comme l’agriculture, les médicaments, l’hôtellerie et le tourisme », a déclaré M. Bouchouareb en marge d’une rencontre avec le secrétaire d’Etat américain adjoint chargé des Affaires économiques et commerciales, Charles Rivkin.

Le ministre a fait état d’un projet de fabrication de matériel aratoire en Algérie en partenariat avec le groupe américain AGCO Massey-Ferguson.

Ce projet sera destiné à satisfaire les besoins du marché national et à l’exportation vers les pays africains, très demandeurs de ce type de matériels agricoles.

Massey-Ferguson est déjà présent en Algérie à travers deux sociétés: la première de fabrication des tracteurs agricoles alors que la deuxième est spécialisée dans la construction de moissonneuses-batteuses à Constantine.

L’Algérie et les Etats-Unis sont déjà liés par deux accords de partenariat dans le domaine de l’industrie pharmaceutique. Le premier porte sur la création d’un pôle biotechnologique de Sidi Abdallah dont le projet d’accord avait été signé en juin dernier à San Diego (Californie) par le laboratoire algérien de contrôle des produits pharmaceutiques et par la Fondation américaine des industriels et de la recherche pharmaceutiques (PhRMA).

Le deuxième accord concerne une joint-venture de partenariat conclu en octobre dernier à Chicago entre la société CIAL Pharma, filiale du groupe privé ETRHB, et la firme américaine de systèmes de radiothérapie Varian.

Pour M. Bouchouareb, la visite du responsable américain, qui était accompagné d’une trentaine d’hommes d’affaires reflète la volonté politique des deux pays d’intensifier leur partenariat hors hydrocarbures et diversifier l’économie algérienne.

De son côté, M. Rivkin, qui était accompagné par l’assistante au secrétaire d’Etat américain aux affaires du Proche-Orient, Mme Anne Patterson, a exprimé l’intérêt de plusieurs opérateurs américains à investir en Algérie.

Il a émis également le souhait de voir les relations économiques algéro-américaines se développer à travers la concrétisation de nouveaux partenariats.

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et les Etats-Unis avaient totalisé en 2014 quelque 7,5 milliards de dollars avec des importations algériennes de l’ordre de 2,85 milliards de dollars et des exportations de 4,7 milliards de dollars.
Une centaine d’entreprises américaines sont présentes actuellement en Algérie, selon le Conseil d’affaires algéro-américain.

Source: Le Temps d’Algérie

Laisser un commentaire