Startup: propulser le pays au rang des nations émergentes

La ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, Zohra Derdouri, a estimé, samedi à Oran, que l’Algérie recèle « d’énormes atouts pour s’inscrire résolument dans la voie du progrès » à travers la création de « start-up à fort potentiel d’innovation technologique, de développement et de création d’emplois ».

« Ces trois ingrédients sont de nature à dynamiser le tissu économique national et propulser le pays au rang des nations émergentes », a indiqué la ministre, dans son allocution, lors de la clôture du premier salon de la micro-entreprise start-up, organisé depuis mardi dernier à Oran.

Pour elle, cette initiative s’inscrit dans l’optique d’un environnement entrepreunarial propice à la promotion de la compétitivité et à l’émergence de nouveaux créneaux économiques.

« Cet événement, qui a la particularité de conjuguer à la fois la dimension technologique et innovation et la dimension entrepreuneurial, revêt un caractère important eu égard à son apport considérable quant à l’encouragement de l’esprit d’entreprendre et d’innover et à la stimulation de la création d’entreprises », a affirmé Mme Derdouri, ajoutant que la création d’entreprises contribue au renouvellement et à la préparation de l’économie de demain fondée sur la connaissance et la diversification des activités.

Dans ce contexte, la ministre a pris comme exemple le partenariat entre l’ANSEJ et l’Agence Nationale de Promotion et de Développement des Parcs Technologiques (ANPT), scellé en décembre dernier par la signature d’une convention liant ces deux entités qui ont un rôle majeur à jouer sur la scène entrepreunariale nationale.

De son côté, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mebarki Mohamed, a estimé que ce salon est une occasion de prendre connaissance des projets des jeunes et des facilitations qui leur sont accordées pour les finaliser.

Dans son intervention, le ministre a mis l’accent sur le partenariat effectif entre son ministère, celui du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, ainsi que celui de la poste et des TIC, le tout au profit des jeunes entrepreneurs.

Pour sa part, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed Ghazi, a considéré que le salon est une occasion pour encourager les jeunes promoteurs de plusieurs wilayas de se rencontrer et d’échanger leurs expériences.

Pour lui, l’objectif de cette initiative est de mettre en place une base renforçant le réseau national de PME/PMI. « Les résultats démontrent l’amélioration des dispositifs mis en place par l’Etat, grâce à l’initiative du Président de la République Abdelaziz Bouteflika qui accorde une attention particulière aux jeunes », a-t-il indiqué.

Dans ce contexte, il a rappelé que 30.000 projets ont été créés en 2010, 30.000 autres en 2014 et, à terme, 90.000 projets seront finalisés. « Nous sommes convaincus de réunir toutes les conditions pour la réussite des projets et les exigences nécessaires pour développer les idées novatrices », a-t-il conclu.

Source: http://www.radioalgerie.dz

Laisser un commentaire