Archives de catégorie : Energie

Cinquième édition du Salon International des Fournisseurs de Produits et Services Pétroliers et Gaziers

C’est un salon international regroupant des professionnels de tous bords pendant quatre jours, à Alger, du 03 au 06 mars. Consacré entièrement à l’écosystème de l’activité énergétique en Algérie, cette rencontre sera une interface exhaustive des diverses offres de produits et services pour combler les besoins acteurs économiques exerçant dans ce domaine. Il s’agit, en effet, d’une platforme de communication et de mise en réseau, entre les pétroliers et leurs fournisseurs. Continuer la lecture de Cinquième édition du Salon International des Fournisseurs de Produits et Services Pétroliers et Gaziers

Période 2015/ 2019: Sonatrach investira plus de 90 milliards de dollars

Le groupe Sonatrach investira plus de 90,6 milliards de dollars durant la période (2015-2019), a déclaré, mercredi à Oran, son Président directeur général par intérim, Saïd Sahnoun.

« Notre programme d’investissement sur la période 2015-2019 s’établit à plus de 90,6 milliards de dollars dont 71 % dédiés au segment Amont, 20 % au segment Aval et 8 % pour l’activité de transport par canalisations », a souligné M. Sahnoun dans une allocution prononcée à l’occasion de la célébration du 44ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures, abritée par la zone pétrochimique d’Arzew.

« Ces investissements permettront à Sonatrach d’intensifier l’effort d’exploration en vue de consolider sa base de réserves, avec un intérêt particulier pour l’exploration des hydrocarbures dans le nord du pays, en offshore, et dans les non conventionnels », a-t-il soutenu.

Sonatrach poursuivra dans les prochaines années l’intensification de l’activité de recherche, avec des prévisions sur le moyen terme (2015/2019) de 26.000 kilomètres carrés par an et une moyenne de forage de 125 puits annuellement, a  ajouté le responsable.

En matière de développement des gisements, Sonatrach poursuivra ses efforts de concrétisation des projets en cours et dont la mise en service est prévue dans les prochains mois, notamment ceux de Bir El M’Sana, Bir Sbaa, le gisement d’In Salah, CAFC Huile, Touat gaz et Timimoune, a fait savoir M. Sahnoun.

« Ces investissements permettront également l’extension des capacités de transport par canalisation à travers, notamment, les projets liés au gaz, a-t-il encore ajouté.

Sonatrach soutiendra les PME lancées dans l’aval pétrolier 

– Sonatrach soutiendra le développement du tissu des petites et moyennes entreprises (PME/PMI) dans l’aval pétrolier, a annoncé, mercredi à Oran, le Président directeur général par intérim du groupe pétrolier, Saïd Sahnoun.

« Pour la mise en place d’une base pétrochimique afin de satisfaire le marché national et réduire la facture d’importation, nous encourageons et soutenons le développement des PMI et PME en aval, dans le but de valoriser au mieux la transformation des hydrocarbures tant liquides que gazeux », a déclaré M.

Sahnoun lors des festivités commémoratives du 44ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures. Le Pdg du groupe pétrolier algérien a appelé, à l’occasion, à promouvoir des projets pétrochimiques en aval, dans le but de produire les matières dérivées du pétrole en direction des besoins nationaux, soulignant l’effort particulier réservé par son groupe au développement de la pétrochimie dans le pays.

Dans le cadre des festivités abrités par la zone pétrochimique d’Arzew à l’occasion du 44ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures, une visite guidée a été organisée par le groupe Sonatrach à différentes installations dont le complexe GNL3, la raffinerie, GL2Z, le complexe de l’ammoniac et de l’urée (AOA) dont le coup d’envoi pour sa mise en service a été donné mercredi par le PDG du groupe par intérim.

La célébration du 44ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures a été marquée par un riche programme de festivités établi par la direction des affaires sociales de Sonatrach comportant, entre autres, des tournois sportifs, des spectacles culturels et artistiques animés par les élèves du service de l’enfance de Sonatrach de la région d’Arzew.

Source: Algérie Presse Service

L’Algérie aura en 2015 son premier puits de pétrole en mer

L’Algérie compte forer cette année son premier puits de pétrole en mer, a annoncé lundi le ministre de l’Energie Youcef Yousfi en faisant par ailleurs état d’une hausse de la production des raffineries du pays en 2014.

La production des raffineries a atteint 31 millions de tonnes à fin 2014 contre 25 millions en 2012 lorsque le pays a lancé des travaux d’amélioration de ses installations, a-t-il dit lors d’un forum organisé par la radio nationale.

Cinq nouvelles raffineries seront construites pour doubler cette capacité d’ici 2020, a-t-il ajouté.

L’Algérie exporte des produits pétroliers raffinés mais importe également de l’essence et du diesel pour faire face à la hausse de sa demande intérieure. « Nous continuons de développer nos capacités pour répondre aux besoins de nos citoyens », a dit le ministre.

Zoubida Benmoufouk, directrice de la division de raffinage de la compagnie nationale Sonatrach, avait indiqué la semaine dernière que la production de diesel et de pétrole serait doublée d’ici 2018, à respectivement 9 et 8 millions de tonnes.

L’Algérie cherche à accroître sa production d’énergie pour améliorer ses revenus à l’exportation, sur lesquels compte le gouvernement pour financer des programmes sociaux et projets de développement économique.

Pour atteindre cet objectif, la Sonatrach compte forer son premier puits off-shore dans le courant de cette année.

 

Source : Les Echos 

Comment créer une entreprise en Algérie?

La loi algérienne  prévoit les principales formes de sociétés connues en France ou en Europe, telles que la société anonyme ( ou société par actions en droit Algérien ) ou la société à responsabilité limitée. Les modalités de fonctionnement de ce type de sociétés sont proches de celles en cours, en France par exemple.

Une personne physique ou morale non résidente peut créer en Algérie une société de droit Algérien et y détenir l’intégralité du capital ; elle peut tout autant s’associer à une autre personne résidente ou non – résidente.
Toutes les formes classiques de sociétés sont admises y compris la Société à Responsabilité Limitée avec plusieurs associés (S.A.R.L) ou un associé unique, (L’E.U.R.L).

Le capital minimum pour une S.A.R.L ou E.U.R.L est de 100.000 Dinars (environ 1000 €). Continuer la lecture de Comment créer une entreprise en Algérie?

les formes juridiques d’implantation en Algérie

1. Les sociétés commerciales: 
L’obligation pour toute société d’être constituée d’un actionnariat local résident à hauteur de 51% ou 30% dans certains cas.

1.1. La société par actions (SPA)
C’est une société dont le capital est divisé en actions et qui est constituée entre actionnaires qui ne supportent les pertes qu’à concurrence de leurs apports.

1.2. La société à responsabilité limitée (SARL)
Elle est instituée par deux ou plsieurs associés qui ne supportent les pertes qu’à concurrence de leurs apports.

1.3. L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ( EURL)
Lorsque la société à responsabilité limitée n’est constituée que d’une seule personne, en tant qu’associé unique, celle ci est dénommée « entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée » (EURL).

1.4. La société en commandite simple (SCS)
Cette forme jurdique qui n’est pratiquement usitée en Algérie, permettrait pourtant de réunir des entrepreneurs acceptant, en qualité de commandités de prendre des risques sur le pattimoine personnel sous la condition de pouvoir réaliser des bénéfices importants tandis que les investisseurs, qui seraient les commanditaires, entenderaient limiter les risques tout en participant aux bénéfices.

1.5. La société en commandite par actions (SCA)
Sa création est envisagée lorsque des commandités, fondateurs de groupes économiques se réservent un pouvoir de gestion exorbitant à l’effet de faire obstacle à une offre Publique d’achat (OPA) inamicale.

1.6. La société en participation
elle est créé entre deux ou plusieurs personnes physiques. Elle possède trois caractéristiques majeures : il s’agit d’une société occulte , d’une société non ostensible et elle repose sur un principe intangible d’engagement aux dettes.

2. le groupement :
Il s’agit d’une structure particulière qui n’est pas vraiment une société commerciale et qui ne permet pas à elle seule une implantation en Algérie. Il s’agit cependant d’un mode utilisé fréquemment par les sociétés étrangères pour opérer en Algérie dans la mesure où elles le font avec d’autres personnes morales résidentes.

3. Le bureau de liaison :
réputé n’exercer aucune activité lucrative et ne disposer d’aucun revenu local.

4. La succursale :
L’établissement de succursale est considérée comme un investissement étranger. A ce titre, cet établissement est soumis aux dispositions de l’ordonnance relative au développement de l’investissement. Mais l’absence de personnalité morale distincte ne permettant pas la mise en place de partenariat,l’ouverture de succursale par des entreprises étrangères est difficilement envisageable depuis.

5. L’établissement permanent :
cette notion regroupe la notion d’établissement qui est strictement rattachée à l’application des conventions de non double imposition signées par l’Algérie et une notion plus générale d’établissement qui définit la présence en Algérie de sociétés étrangères pour le temps d’exécution d’un contrat.

Gaz de schiste en Algérie

L’Algérie dispose de 4.940 trillions de pieds cubes (TCF) de réserves de gaz de schiste, dont 740 TCF sont récupérables sur la base d’un taux de récupération de 15%, selon des évaluations réalisées par Sonatrach avec des compagnies pétrolières internationales sur cinq bassins sahariens, rapporte l’agence APS citant une source proche de Sonatrach.

Ces chiffres placent l’Algérie à la 4e position mondiale en termes de ressources techniquement récupérables, derrière les Etats-Unis, la Chine et l’Argentine, selon la même source.

Le groupe Sonatrach ne devrait achever le forage contesté du puits d’Ahnet près d’In Salah qu’à la fin de l’année 2015, selon cette source. Sonatrach prévoit de lancer en 2016 le forage de deux nouveaux puits pilotes, sur les bassins de Berkine (au sud-est de Hassi Messaoud) et au nord de Timimoun.

Source :TSA

Pourquoi investir en Algérie?

L’Algérie est le neuvième (9) plus grand pays au monde et le premier en Afrique avec une superficie de 2.381.741 km2, 1400 km de côtes et 4O millions d’habitants.

L’Algérie c’est aussi…
– 15e place en matière de réserves mondiales pétrolières (45 milliards de tonnes en équivalent pétrole pour les réserves prouvées en pétrole),
– 18e producteur de pétrole –
12e exportateur de pétrole Gaz –
7e place dans le monde en matière de ressources prouvées en gaz, –
5e producteur et 3e exportateur de gaz. –
3e fournisseur de l’Union Européenne en gaz naturel –
4e fournisseur énergétique total de l’Union Européenne Autres ressources
– 3000 heures d’ensoleillement par an
– Autres richesses : phosphate, zinc, fer, or, uranium, tungstène, kaolin, silicium etc.

– Salaire : Secteur public : entre 222 et 540 Euro
Secteur privé : entre 200 et 700 Euro
SMIG : 180 Euro Energie :
– Gaz naturel: 18 à 37 centimes d’Euro /thermie
– Electricité : 1.14 Euro le KWH (en moyenne)
– Essence super : 23 centimes d’Euro /litre
– Gas Oil :13.7 centimes d’Euro/litre
-Téléphonie : Fixe : National entre 3 et 8 centimes d’Euro /unité International : entre 12 – 15 centimes d’Euro /unité Cellulaire : National 6 – 15 centimes d’Euro/unité