Archives de catégorie : Services

Forum économique algéro-polonais : signature d’une déclaration de coopération

Une déclaration conjointe entre l’Algérie et la Pologne pour le développement économique et industriel a été signée à Alger dans le but d’encourager les entreprises polonaises à s’installer davantage en Algérie et de doubler le volume des échanges commerciaux entre les deux pays.

Le document a été paraphé par le ministre de l’Industrie et des mines Abdessalem Bouchouareb et le vice Premier ministre et ministre de l’Economie polonais Janusz Piechoncinski, à l’occasion de la tenue d’un forum économique algéro-polonais. Continuer la lecture de Forum économique algéro-polonais : signature d’une déclaration de coopération

Plusieurs projets de partenariat algéro-américains en cours

Plusieurs projets de partenariat algéro-américains sont à l’étude dans différents domaines notamment l’agriculture, a indiqué lundi à Alger le ministre de l’Industrie et des Mines Abdesselam Bouchouareb évoquant un projet de fabrication de matériel agricole avec le constructeur Massey-Ferguson. « Actuellement, nous sommes en train de réfléchir sur certains nombre de projets dans divers domaines comme l’agriculture, les médicaments, l’hôtellerie et le tourisme », a déclaré M. Bouchouareb en marge d’une rencontre avec le secrétaire d’Etat américain adjoint chargé des Affaires économiques et commerciales, Charles Rivkin.

Le ministre a fait état d’un projet de fabrication de matériel aratoire en Algérie en partenariat avec le groupe américain AGCO Massey-Ferguson.

Ce projet sera destiné à satisfaire les besoins du marché national et à l’exportation vers les pays africains, très demandeurs de ce type de matériels agricoles.

Massey-Ferguson est déjà présent en Algérie à travers deux sociétés: la première de fabrication des tracteurs agricoles alors que la deuxième est spécialisée dans la construction de moissonneuses-batteuses à Constantine.

L’Algérie et les Etats-Unis sont déjà liés par deux accords de partenariat dans le domaine de l’industrie pharmaceutique. Le premier porte sur la création d’un pôle biotechnologique de Sidi Abdallah dont le projet d’accord avait été signé en juin dernier à San Diego (Californie) par le laboratoire algérien de contrôle des produits pharmaceutiques et par la Fondation américaine des industriels et de la recherche pharmaceutiques (PhRMA).

Le deuxième accord concerne une joint-venture de partenariat conclu en octobre dernier à Chicago entre la société CIAL Pharma, filiale du groupe privé ETRHB, et la firme américaine de systèmes de radiothérapie Varian.

Pour M. Bouchouareb, la visite du responsable américain, qui était accompagné d’une trentaine d’hommes d’affaires reflète la volonté politique des deux pays d’intensifier leur partenariat hors hydrocarbures et diversifier l’économie algérienne.

De son côté, M. Rivkin, qui était accompagné par l’assistante au secrétaire d’Etat américain aux affaires du Proche-Orient, Mme Anne Patterson, a exprimé l’intérêt de plusieurs opérateurs américains à investir en Algérie.

Il a émis également le souhait de voir les relations économiques algéro-américaines se développer à travers la concrétisation de nouveaux partenariats.

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et les Etats-Unis avaient totalisé en 2014 quelque 7,5 milliards de dollars avec des importations algériennes de l’ordre de 2,85 milliards de dollars et des exportations de 4,7 milliards de dollars.
Une centaine d’entreprises américaines sont présentes actuellement en Algérie, selon le Conseil d’affaires algéro-américain. Continuer la lecture de Plusieurs projets de partenariat algéro-américains en cours

Evaluation positive de l’avancement des projets de partenariat algéro-français

Les projets de partenariat économique et industriel, prévus par les accords de coopération entre l’Algérie et la France, connaissent un avancement « très satisfaisant », a affirmé, dimanche à Alger, le ministre de l’Industrie et des mines, Abdessalem Bouchouareb. Continuer la lecture de Evaluation positive de l’avancement des projets de partenariat algéro-français

Investissements: le marché algérien en pleine attractivité

Le bilan des projets d’investissements déclarés en 2014 auprès de l’Agence nationale de développement des investissements (ANDI) montre « une dynamique de développement des investissements et un marché en pleine attractivité », a souligné à l’APS le Directeur général de cette agence, Abdelkrim Mansouri. Continuer la lecture de Investissements: le marché algérien en pleine attractivité

Comment obtenir un visa d’affaires pour l’Algérie ?

Documents à fournir au consulat pour votre demande de visa :

– Lettre d’invitation professionnelle qu’une entreprise algérienne vous fournira.

– l’ordre de mission de votre société pour la ou les personnes qui se déplacent .

– Attestation d’assurance (voir assistance médicale au dos de votre carte bleue).

– passeport (validité + 6 mois) .

– photocopie passeport (pages photo et adresse).

– 2 ou 3 photos d’identité selon le consulat.

– 85 euros en espèces par personne.

– formulaires de demande de visa dûment complétés en 2 exemplaires.

Attention ! Le délai d’obtention des visas est désormais de 14 jours

L’ANGEM financera plus de 140 000 projets en 2015 [Algérie]

Le directeur général de l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM), Mohamed El Hadi Aouaidjia a annoncé que l’agence avait arrêté un programme pour le financement de près de 140.000 projets en 2015. Continuer la lecture de L’ANGEM financera plus de 140 000 projets en 2015 [Algérie]

Plus de 11 milliards de DA pour des études sur la réhabilitation de 50 sources thermales

Un montant de 11,5 milliards de DA a été dégagé pour réaliser des études sur la réhabilitation de 50 sources thermales pour le quinquennat 2015-2019 parmi les 259 sources recensées en 2014, a indiqué le directeur des stations et des activités thermales au ministère du Tourisme et de l’artisanat, Djamel Alili. Continuer la lecture de Plus de 11 milliards de DA pour des études sur la réhabilitation de 50 sources thermales

Comment créer une entreprise en Algérie?

La loi algérienne  prévoit les principales formes de sociétés connues en France ou en Europe, telles que la société anonyme ( ou société par actions en droit Algérien ) ou la société à responsabilité limitée. Les modalités de fonctionnement de ce type de sociétés sont proches de celles en cours, en France par exemple.

Une personne physique ou morale non résidente peut créer en Algérie une société de droit Algérien et y détenir l’intégralité du capital ; elle peut tout autant s’associer à une autre personne résidente ou non – résidente.
Toutes les formes classiques de sociétés sont admises y compris la Société à Responsabilité Limitée avec plusieurs associés (S.A.R.L) ou un associé unique, (L’E.U.R.L).

Le capital minimum pour une S.A.R.L ou E.U.R.L est de 100.000 Dinars (environ 1000 €). Continuer la lecture de Comment créer une entreprise en Algérie?

les formes juridiques d’implantation en Algérie

1. Les sociétés commerciales: 
L’obligation pour toute société d’être constituée d’un actionnariat local résident à hauteur de 51% ou 30% dans certains cas.

1.1. La société par actions (SPA)
C’est une société dont le capital est divisé en actions et qui est constituée entre actionnaires qui ne supportent les pertes qu’à concurrence de leurs apports.

1.2. La société à responsabilité limitée (SARL)
Elle est instituée par deux ou plsieurs associés qui ne supportent les pertes qu’à concurrence de leurs apports.

1.3. L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ( EURL)
Lorsque la société à responsabilité limitée n’est constituée que d’une seule personne, en tant qu’associé unique, celle ci est dénommée « entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée » (EURL).

1.4. La société en commandite simple (SCS)
Cette forme jurdique qui n’est pratiquement usitée en Algérie, permettrait pourtant de réunir des entrepreneurs acceptant, en qualité de commandités de prendre des risques sur le pattimoine personnel sous la condition de pouvoir réaliser des bénéfices importants tandis que les investisseurs, qui seraient les commanditaires, entenderaient limiter les risques tout en participant aux bénéfices.

1.5. La société en commandite par actions (SCA)
Sa création est envisagée lorsque des commandités, fondateurs de groupes économiques se réservent un pouvoir de gestion exorbitant à l’effet de faire obstacle à une offre Publique d’achat (OPA) inamicale.

1.6. La société en participation
elle est créé entre deux ou plusieurs personnes physiques. Elle possède trois caractéristiques majeures : il s’agit d’une société occulte , d’une société non ostensible et elle repose sur un principe intangible d’engagement aux dettes.

2. le groupement :
Il s’agit d’une structure particulière qui n’est pas vraiment une société commerciale et qui ne permet pas à elle seule une implantation en Algérie. Il s’agit cependant d’un mode utilisé fréquemment par les sociétés étrangères pour opérer en Algérie dans la mesure où elles le font avec d’autres personnes morales résidentes.

3. Le bureau de liaison :
réputé n’exercer aucune activité lucrative et ne disposer d’aucun revenu local.

4. La succursale :
L’établissement de succursale est considérée comme un investissement étranger. A ce titre, cet établissement est soumis aux dispositions de l’ordonnance relative au développement de l’investissement. Mais l’absence de personnalité morale distincte ne permettant pas la mise en place de partenariat,l’ouverture de succursale par des entreprises étrangères est difficilement envisageable depuis.

5. L’établissement permanent :
cette notion regroupe la notion d’établissement qui est strictement rattachée à l’application des conventions de non double imposition signées par l’Algérie et une notion plus générale d’établissement qui définit la présence en Algérie de sociétés étrangères pour le temps d’exécution d’un contrat.

Pourquoi investir en Algérie?

L’Algérie est le neuvième (9) plus grand pays au monde et le premier en Afrique avec une superficie de 2.381.741 km2, 1400 km de côtes et 4O millions d’habitants.

L’Algérie c’est aussi…
– 15e place en matière de réserves mondiales pétrolières (45 milliards de tonnes en équivalent pétrole pour les réserves prouvées en pétrole),
– 18e producteur de pétrole –
12e exportateur de pétrole Gaz –
7e place dans le monde en matière de ressources prouvées en gaz, –
5e producteur et 3e exportateur de gaz. –
3e fournisseur de l’Union Européenne en gaz naturel –
4e fournisseur énergétique total de l’Union Européenne Autres ressources
– 3000 heures d’ensoleillement par an
– Autres richesses : phosphate, zinc, fer, or, uranium, tungstène, kaolin, silicium etc.

– Salaire : Secteur public : entre 222 et 540 Euro
Secteur privé : entre 200 et 700 Euro
SMIG : 180 Euro Energie :
– Gaz naturel: 18 à 37 centimes d’Euro /thermie
– Electricité : 1.14 Euro le KWH (en moyenne)
– Essence super : 23 centimes d’Euro /litre
– Gas Oil :13.7 centimes d’Euro/litre
-Téléphonie : Fixe : National entre 3 et 8 centimes d’Euro /unité International : entre 12 – 15 centimes d’Euro /unité Cellulaire : National 6 – 15 centimes d’Euro/unité