Archives de catégorie : Télécoms

Coopération entre entrepreneurs algériens et belges

www.photo-libre.com


Un club d’entrepreneurs algériens et belges sera lancé fin mai prochain à Bruxelles, dans l’objectif d’aider et d’accompagner les entreprises algériennes hors hydrocarbures et les opérateurs publics et privés à mieux pénétrer les marchés belge et européen, a-t-on appris vendredi de source diplomatique.

Continuer la lecture de Coopération entre entrepreneurs algériens et belges

Lancement d’un portail d’affaires « E-partenariat » : En un clic

La Chambre de commerce et d’industrie algero-francaise (CCIAF) a lancé, hier, en collaboration avec les Pages Maghreb, un portail d’affaires dénommé « e-partenariat ». Continuer la lecture de Lancement d’un portail d’affaires « E-partenariat » : En un clic

Forum économique algéro-polonais : signature d’une déclaration de coopération

Une déclaration conjointe entre l’Algérie et la Pologne pour le développement économique et industriel a été signée à Alger dans le but d’encourager les entreprises polonaises à s’installer davantage en Algérie et de doubler le volume des échanges commerciaux entre les deux pays.

Le document a été paraphé par le ministre de l’Industrie et des mines Abdessalem Bouchouareb et le vice Premier ministre et ministre de l’Economie polonais Janusz Piechoncinski, à l’occasion de la tenue d’un forum économique algéro-polonais. Continuer la lecture de Forum économique algéro-polonais : signature d’une déclaration de coopération

StartUp academy – l’initiative du Condor pour former les étudiants algériens

« StartUp Academy » est un projet innovateur signé par Condor Electronics. Le projet s’adresse à tous les étudiants algériens porteurs d’idées et de projets en rapport avec les technologies futures. Continuer la lecture de StartUp academy – l’initiative du Condor pour former les étudiants algériens

Plusieurs projets de partenariat algéro-américains en cours

Plusieurs projets de partenariat algéro-américains sont à l’étude dans différents domaines notamment l’agriculture, a indiqué lundi à Alger le ministre de l’Industrie et des Mines Abdesselam Bouchouareb évoquant un projet de fabrication de matériel agricole avec le constructeur Massey-Ferguson. « Actuellement, nous sommes en train de réfléchir sur certains nombre de projets dans divers domaines comme l’agriculture, les médicaments, l’hôtellerie et le tourisme », a déclaré M. Bouchouareb en marge d’une rencontre avec le secrétaire d’Etat américain adjoint chargé des Affaires économiques et commerciales, Charles Rivkin.

Le ministre a fait état d’un projet de fabrication de matériel aratoire en Algérie en partenariat avec le groupe américain AGCO Massey-Ferguson.

Ce projet sera destiné à satisfaire les besoins du marché national et à l’exportation vers les pays africains, très demandeurs de ce type de matériels agricoles.

Massey-Ferguson est déjà présent en Algérie à travers deux sociétés: la première de fabrication des tracteurs agricoles alors que la deuxième est spécialisée dans la construction de moissonneuses-batteuses à Constantine.

L’Algérie et les Etats-Unis sont déjà liés par deux accords de partenariat dans le domaine de l’industrie pharmaceutique. Le premier porte sur la création d’un pôle biotechnologique de Sidi Abdallah dont le projet d’accord avait été signé en juin dernier à San Diego (Californie) par le laboratoire algérien de contrôle des produits pharmaceutiques et par la Fondation américaine des industriels et de la recherche pharmaceutiques (PhRMA).

Le deuxième accord concerne une joint-venture de partenariat conclu en octobre dernier à Chicago entre la société CIAL Pharma, filiale du groupe privé ETRHB, et la firme américaine de systèmes de radiothérapie Varian.

Pour M. Bouchouareb, la visite du responsable américain, qui était accompagné d’une trentaine d’hommes d’affaires reflète la volonté politique des deux pays d’intensifier leur partenariat hors hydrocarbures et diversifier l’économie algérienne.

De son côté, M. Rivkin, qui était accompagné par l’assistante au secrétaire d’Etat américain aux affaires du Proche-Orient, Mme Anne Patterson, a exprimé l’intérêt de plusieurs opérateurs américains à investir en Algérie.

Il a émis également le souhait de voir les relations économiques algéro-américaines se développer à travers la concrétisation de nouveaux partenariats.

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et les Etats-Unis avaient totalisé en 2014 quelque 7,5 milliards de dollars avec des importations algériennes de l’ordre de 2,85 milliards de dollars et des exportations de 4,7 milliards de dollars.
Une centaine d’entreprises américaines sont présentes actuellement en Algérie, selon le Conseil d’affaires algéro-américain. Continuer la lecture de Plusieurs projets de partenariat algéro-américains en cours

Evaluation positive de l’avancement des projets de partenariat algéro-français

Les projets de partenariat économique et industriel, prévus par les accords de coopération entre l’Algérie et la France, connaissent un avancement « très satisfaisant », a affirmé, dimanche à Alger, le ministre de l’Industrie et des mines, Abdessalem Bouchouareb. Continuer la lecture de Evaluation positive de l’avancement des projets de partenariat algéro-français

Investissements: le marché algérien en pleine attractivité

Le bilan des projets d’investissements déclarés en 2014 auprès de l’Agence nationale de développement des investissements (ANDI) montre « une dynamique de développement des investissements et un marché en pleine attractivité », a souligné à l’APS le Directeur général de cette agence, Abdelkrim Mansouri. Continuer la lecture de Investissements: le marché algérien en pleine attractivité

Comment obtenir un visa d’affaires pour l’Algérie ?

Documents à fournir au consulat pour votre demande de visa :

– Lettre d’invitation professionnelle qu’une entreprise algérienne vous fournira.

– l’ordre de mission de votre société pour la ou les personnes qui se déplacent .

– Attestation d’assurance (voir assistance médicale au dos de votre carte bleue).

– passeport (validité + 6 mois) .

– photocopie passeport (pages photo et adresse).

– 2 ou 3 photos d’identité selon le consulat.

– 85 euros en espèces par personne.

– formulaires de demande de visa dûment complétés en 2 exemplaires.

Attention ! Le délai d’obtention des visas est désormais de 14 jours

Algérie : la fibre optique dans tout le pays d’ici la fin de l’année

La ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, Zohra Derdouri, a annoncé que le pays sera entièrement couvert avec la fibre optique d’ici la fin de l’année 2015. Les populations pourront alors accéder au très haut débit à partir de leur domicile, mêmes celles installées dans les zones rurales. « La quasi-totalité des communes du pays sont raccordées au réseau de fibre optique et celles restantes le seront courant de cette année », a souligné la ministre selon Algérie Presse Service. C’est Algérie Telecom l’opérateur historique des télécommunications, qui dirige actuellement le chantier de déploiement de la fibre optique dans le pays. La société qui a déjà installé 304 km de fibre optique dans les wilayas de Constantine et de Béchar, avait indiqué qu’elle déroulerait 20 000 km de fibre optique dans tout le pays d’ici la fin 2015. Objectif, rattraper le retard que le pays enregistre dans le secteur des TIC.

En attendant que ce vaste chantier soit bouclé, l’entreprise avait mis en service sa 4G en « mode fixe » pour permettre l’accès des entreprises et des particuliers au haut débit. 48 chefs-lieux de wilaya sont déjà ainsi couverts par cette technologie.

Source: http://www.agenceecofin.com/

Comment créer une entreprise en Algérie?

La loi algérienne  prévoit les principales formes de sociétés connues en France ou en Europe, telles que la société anonyme ( ou société par actions en droit Algérien ) ou la société à responsabilité limitée. Les modalités de fonctionnement de ce type de sociétés sont proches de celles en cours, en France par exemple.

Une personne physique ou morale non résidente peut créer en Algérie une société de droit Algérien et y détenir l’intégralité du capital ; elle peut tout autant s’associer à une autre personne résidente ou non – résidente.
Toutes les formes classiques de sociétés sont admises y compris la Société à Responsabilité Limitée avec plusieurs associés (S.A.R.L) ou un associé unique, (L’E.U.R.L).

Le capital minimum pour une S.A.R.L ou E.U.R.L est de 100.000 Dinars (environ 1000 €). Continuer la lecture de Comment créer une entreprise en Algérie?